Le Guide du Paillage

Difficile de savoir à quoi sert le paillage, quand on n’est pas un professionnel du jardin… Ce guide du paillage permet de vous expliquer son utilité. De plus, il vous accompagne pour sa mise en place. Enfin, il vous permet d’apprendre les différents paillages.

Après cela, le paillage n’aura plus de secret pour vous !!

Qu’est ce que le paillage ?

C’est un procédé simple et naturel qui consiste à recouvrir le sol de matériaux protecteurs d’origine végétale, minérale ou synthétique. A l’origine, la paille coupée ou hachée était utilisée pour les massifs et au potager.  

Ecologique, il limite l’utilisation de l’eau, des désherbants chimiques et de l’intervention humaine.  

 A quoi sert le paillage ?

Le paillage limite l’évaporation, la pousse des herbes indésirables et les travaux de désherbage. Il empêche le ruissellement et l’érosion. Il conserve l’humidité du sol pendant la période estivale.  De plus, le paillage régule la température du sol, diminue la température des sols en été et protège des fortes gelées durant l’hiver.

Le paillage limite le compactage du sol, favorise son aération et la pénétration de l’humidité dans le sol, ce qui contribue à améliorer la croissance des racines. Certains paillages apportent de la matière organique qui entretient l’humus du sol.

Sa mise en oeuvre  

Tout d’abord, pour les paillages d’origine végétale, l’opération s’effectue après la plantation sur un sol propre, désherbé, préparé, souple et motteux.

Pour les plantes de pleine terre, au printemps à partir de Mars, et qui peut se poursuivre tout le long de la saison.  

A l’automne le paillage s’effectuera avant les gelées, pour assurer le rôle de protection du froid pour les plantes sensibles.

Enfin, le paillage sera apporté sur 3 à 6 cm d’épaisseur en moyenne pour à la fois faire barrière à la lumière et décorer les massifs.  

Il sera nécessaire d’apporter chaque année une fine couche de paillis de 1 à 2 cm afin de renouveler la partie qui va se décomposer dans le sol, et afin de raviver l’aspect esthétique.  

Ensuite, pour les paillages minéraux, il est préférable de poser et fixer un voile tissé (géotextile) avant de réaliser les plantations. Le paillage s’effectue en dernier. 

Les différents Paillages

Les paillages organiques:

Ce paillage est composé d’éléments végétaux, il est souvent plus utilisé, car il enrichit le sol longtemps et son coût est généralement plus faible que les autres paillages.

Cependant, ce type de paillage se décompose au fil du temps et il faudra le renouveler. A savoir, il existe des paillages organiques avec des durées différentes:

Premièrement, les paillages organiques à longue durée, sont principalement composés de broyage de branches, comme les copeaux de bois, les écorces de pin. Ils sont à utiliser pour les arbustes, les arbres, les massifs, , ce qui les rendent plus efficaces, grâce à leur longue durée.

Deuxièmement, es paillages organiques à courte durée, sont les tontes de gazons, les feuilles mortes, ils sont plutôt utilisés pour des plantes à cycle court, ou pour les potagers.

A noter, les copeaux colorés, végétaux décoratifs sont des paillages organiques.

Les paillages minéraux :

Ce type de paillage permet une plus longue durée, car il n’est pas biodégradable. En conséquence, il est généralement utilisé, pour les plantes préférant la chaleur, car le paillage minéral permet l’isoler la chaleur.

De plus, les paillages minéraux sont très diversifiés et ce sont de réels éléments de décoration dans le jardin !

A noter, le paillage ambiance mer, les minéraux décoratifs et les verres décoratifs sont des paillages minéraux.